Les Sables d'Olonne > Découvrir > Patrimoine > Monuments > Le Phare de l'Estacade

Le Phare de l'Estacade


Promenade Clemenceau
85100 LES SABLES D'OLONNE

Tour carrée d'une hauteur de 7,40 mètres, il a été mis en service le 1 septembre 1874, en alignement avec le phare de la potence.

Ce phare a été définitivement éteint le 20 décembre 1984 et remplacé par le feu du Remblai à 50 mètres plus à l'est.

LE SAVIEZ-VOUS ?
de Priscilla Giboteau, guide conférencière de la Destination Les Sables d'Olonne
A l’emplacement de l’actuelle place de Strasbourg, se situait jusqu’à la fin de l’année 1896 un petit fort militaire : le fort de l’Estacade.
Il s’agissait d’une petite fortification isolée sur la côte, construite au cours de l’année 1860 sous Napoléon III.
Elle venait renforcer la batterie côtière nommée, la « batterie de l’Estacade », déjà existante et située sur le haut de la dune, face à la baie des Sables.

Le fort de l’Estacade avait été intégré dans le mur d’octroi qui ceinturait encore à cette période la ville des Sables d’Olonne.
Situé en arrière de la batterie côtière, le fort servait principalement de retranchement et de lieu pour recevoir l’artillerie.
Ce site de défense de la côte suivait un plan précis imposé par le Génie Militaire.

Il comportait 3 niveaux :
- un niveau souterrain utilisé comme citerne ;
- un rez-de-chaussée ouvert au Nord, dans sa partie à l’abri du danger, avec les pièces de vie des troupes et des pièces de stockage de l’artillerie et de la poudre ;
- un étage, à ciel ouvert, réservé aux munitions et aux zones de tirs. Les façades étaient dotées de bretèches et de créneaux de tirs pour renforcer l’action de la batterie côtière située en avant vers la mer.

Son aménagement fut de courte durée puisqu’il fut désarmé en avril 1889 puis cédé à la Ville des Sables d’Olonne qui fit le choix de le détruire fin 1896 afin de favoriser le développement urbain de la ville vers l’Est.
C’est ainsi que naquit la promenade Georges Godet et la Place de Strasbourg.

Seul souvenir de ce bâtiment, le petit phare sur le Remblai, en bas de la rue des Deux Phares, nommé à l’origine « le feu de l’Estacade » avant d’être surnommé le « phare rouge » (ce phare a été définitivement éteint le 20 décembre 1984 et remplacé par le feu du Remblai à 50 mètres plus à l'est).


Ouverture

  • Ouvert toute l'année

Caractéristiques

  • Guide Touristique MAJ
    • 2022
  • Situation
    • Proximité Mer (<1km)
  • Thèmes des sites et monuments historiques
    • Phares et jetées
  • Repère PLAN
    • Lettre + Chiffre : P6

Bus Oléane Mobilités

    • Bus Juillet/Août - n° ligne
    • Strasbourg à 40m
  • Strasbourg à 40m
    • Bus de Septembre à Juin - n° ligne
  • Retour haut de page